Comment aborder l'improvisation musicale ?


|Aborder l'Improvisation|

|Que propose ce site ? (liste des articles)|

|Que propose ce site ? (liste des articles)|

L’improvisation est un langage. Il possède son propre vocabulaire. En tant que musicien débutant, on peut souvent être démuni face à l’improvisation mais improviser est plus simple qu’on ne pourrait le croire.

De la même façon qu’un bébé apprend par mimétisme sa langue maternel, on peut apprendre à improviser en copiant ses musiciens préférés. Pour improviser, il faut acquérir certaines compétences:

  • avoir une bonne oreille pour traduire ce que l’on imagine par des gestes sur l’instrument.

  • avoir de l’imagination pour créer des mélodies dans sa tête avant de les jouer sur l’instrument.

  • savoir écouter l’accompagnement et l’intégrer dans son improvisation.

Tout ceci s’apprend et évolue avec l’expérience.

TRAVAILLER L’IMPROVISATION


|Aller à la table des matières|

Pour arriver à traduire les notes que l’on entend par des gestes sur l’instrument, il faut entraîner son oreille à reconnaître les intervalles (oreille relative) ou les notes (oreille absolue) selon le type d’oreille que l’on a ou que l’on veut développer.

Le travail des gammes et des arpèges a plusieurs vocations:

  • entraîner l’oreille (reconnaissance des gammes, arpèges, accords)

  • mettre en relation intervalles/notes et doigtés sur l’instrument.

Vous trouverez sur ce site des gammes brisées sur la basse (excellent pour développer l’oreille et la dextérité des doigts) mais également les diagrammes des arpèges et des gammes sur tout le manche de la basse et dans toutes les tonalités.

Voici des vidéos en français qui proposent différentes façons de travailler l’improvisation intéressantes et transposables à la basse.

DÉVELOPPER SON IMAGINATION

Pour développer son imagination, il faut s’entraîner à improviser avec l’instrument et sans l’instrument. Écoutez une musique ou un backing track et entraînez vous à improviser. Au début, vous improviserez peut-être en copiant les instrumentistes que vous aimez mais petit à petit vous développerez votre propre style, vos propres phrasés et une partie de ce qui vous définira aura sûrement été découvert par l’expérimentation (en faisant “des erreurs”).

Pour certains d’entre vous, vous observerez peut-être une différence entre l’improvisation sur l’instrument et sans l’instrument ! Cela est normal, l’esprit est beaucoup plus libre sans l’instrument car il n’a pas de contraintes techniques. Mais le but avoué est de réduire le gap entre ce que vous êtes capable d’imaginer et ce que vous êtes capable d’imaginer lorsque vous jouez sur l’instrument. Pour cela, il faut apprendre à lâcher prise, à se laisser aller lorsque l’on improvise sur l’instrument. Ceci deviendra de plus en plus facile avec l’expérience.

Surtout ne vous arrêtez pas sur les “fausses” notes : en improvisation il n’y a que des notes qui sonnent bien, plus ou moins bien. Essayez plutôt de les intégrer pour développer de nouveaux plans ou mélodies !

Apprenez des phrases de vos instrumentistes préférés pour développer un vocabulaire élaboré. Pour cela, vous travaillerez des tablatures ou des partitions (en les cherchant sur http://www.songsterr.com par exemple).

Afin de vous aider à développer votre imagination, voici une vidéo sur l’improvisation en anglais qui vous donne 6 règles simples pour improviser à partir d’un motif donné ou d’un thème:

  • Prendre un motif et le jouer dans sa version originale.

  • Répéter ce motif avec différentes expressions.

  • Répéter ce motif dans différentes tonalités.

  • Jouer le motif dans différents tempos, en changeant le rythme du motif.

  • Jouer le motif avec différents intervalles en changeant la forme du motif.

  • Finissez votre partie musicale répétant ce motif par sa version originale en annonçant clairement la fin de votre partie.

ÉCOUTER LES AUTRES MUSICIENS


|Aller à la table des matières|

Il est très important d’écouter les autres musiciens lorsque l’on improvise. On peut parfois utiliser des variations d’un des musiciens dans son solo ou encore un guitariste ou un pianiste peut jouer une variation de la grille d’accords … Il faut être alerte et savoir réagir au son du groupe ou de l’orchestre.

CONCLUSION


|Aller à la table des matières|

Ne vous attendez pas à avoir une révélation pour l’improvisation. L’improvisation se développe avec l’expérience mais une bonne méthodologie vous permettra d’être plus efficace dans votre apprentissage:

  • développer son oreille

  • travailler des gammes brisées, des arpèges et des accords

  • travailler des plans de vos instrumentistes préférés,

  • s’entraîner très régulièrement à improviser.

NB: Enregistrez-vous régulièrement pour pouvoir vous remémorez LE plan que vous venez de trouver et que vous avez oublié à la fin de votre impro ! Cela vous permettra également de mesurer vos progrès.

ARTICLES CONNEXES


|Aller à la table des matières|

La walking basse

|Que propose ce site ? (liste des articles)|

UN COMMENTAIRE ? (Exprimez-vous !)


|Aller à la table des matières|